Les intelligences émotionnelles et relationnelles : des leviers de performance efficaces !

 

Préambule : Une passion avant tout…

Les relations et leur fonctionnement est Le Sujet qui me passionne depuis des années ! Passer de la résolution de problèmes financiers (DAF) à la résolution de problématiques humaines (DRH- secrétaire Générale) a été pour moi comme une évidence depuis déjà bien longtemps.  Et c’est en décidant d’approfondir ce sujet en 2013 (en devenant médiateur et m’initiant au théories de la communication) que j’ai découvert avec surprise que j’avais moi-même des blocages qui m’empêchait d’avancer et de franchir les étapes nécessaire à mon souhait d’évolution ! De cette expérience, j’ai retenu et appris 3 choses essentielles :

  • Compréhension de mes propres blocages et avoir pu me débarrasser de ceux qui me freinaient et m’empêchaient d’avoir la vie que je voulais.
  • Augmentation de mon capital Confiance en moi pour continuer à développer ce que j’aime vraiment.
  • Intégration dans ma besace différents outils et méthodes provenant de plusieurs horizons pour pourvoir s’adapter sans cesse !

Grâce à ce travail sur moi, depuis 5 ans, je fais ce que j’ai toujours voulu faire : me consacrer entièrement à l’accompagnement de personnes souhaitant créer un changement et atteindre un objectif (que ce soit en médiation, en coaching ou en formation).

Les relations intra et interpersonnelles

Nous vivons dans un monde de relations. Ensemble nous échangeons, ensemble nous créons, ensemble nous décidons et construisons. Nous avons besoin de « nous » pour avancer et atteindre nos objectifs. Et savez-vous sur combien de niveaux sommes-nous en relation ?  Nous sommes en relation à 3 niveaux : avec nous-même, avec les autres et avec l’environnement.

Le diagnostic de 3 niveaux relationnels, issus des travaux de Gregory Bateson (anthropologue) et de l’approche systémique de l’école Palo Alto IGB-MRI, nous permettent de distinguer et voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas et à quel niveau relationnel. Une des pistes à travailler pour éviter d’avoir des relations freinées, voire paralysées, est de développer notre intelligence émotionnelle (IE). En effet, celle-ci reconnue depuis de nombreuses années (années 90) comme un levier de performance relationnelle, elle permet aussi de travailler sur les 3 niveaux relationnels ci-dessus.

Comprendre l’IE : Définition

Il existe en effet plusieurs définitions. Je vous propose celle-ci qui résume bien tous les aspects de cette intelligence « différente » :

« C’est l’aptitude à percevoir ses propres émotions et celles des autres, à les comprendre, à les utiliser et à les réguler pour atteindre un objectif clairement défini. »

Cela suppose au préalable d’avoir une connaissance précise des émotions et son registre pour pouvoir avoir une Analyse dite « rationnelle » de celles-ci puis Interagir efficacement dans la relation.

Comprendre l’IE : Origine du terme

Daniel Goleman, psychologue et journaliste, inspiré des travaux de Peter Salovey et John D. Mayer, a modélisé en 1995 le concept de cette intelligence « différente » en 2 compétences essentielles : La compétence Personnelle et La compétence Sociale. Daniel Goleman a d’ailleurs écrit de nombreux ouvrages à ce sujet.

Comprendre l’IE : La développer

Pour cela, 2 bonnes nouvelles !  D’abord, elle se développe au fil de nos propres expériences et puis elle peut aussi s’apprendre (et c’est bien là que cela devient une compétence accessible à tous !) ! Par exemple, parmi les nombreux outils et techniques développées dans différentes écoles, nous pouvons avoir :

  • Pour percevoir et réguler nos émotions, les techniques d’apprentissage kinesthésique comme le scan corporel utilisé en méditation ou encore le  CLEEN (un protocole spécifique de Coaching de Libération des Empreintes Émotionnelles Négatives)
  • Pour avoir une analyse rationnelle et interagir efficacement, les techniques d’apprentissage visuel et auditif, comme les illustrations ou métaphores avec un questionnement stratégique, et les techniques de la CNV (Communication Non violente)

J’utilise d’ailleurs ces techniques dans mes différents accompagnements de coaching et de formation.

IE en Détail

I – La compétence personnelle : la conscience de soi, la maîtrise de soi et de l’auto-motivation

⭐ La conscience de soi : C’est une perception claire de son état intérieur. Cela implique de connaître et reconnaître ses émotions et leurs effets. Cela implique également une connaissance de soi : ses valeurs, ses limites, ses forces, ses capacités.

La maîtrise de soi : C’est la gestion de soi, c’est-à-dire savoir créer une réponse adéquate aux situations en temps réel (impondérables, conflits…). C’est gérer ses états intérieurs pour pouvoir « répondre » et ne plus « réagir », « surréagir » …

L’auto-motivation : C’est la capacité de se centrer sur l’objectif à atteindre sans se laisser perturber par son flot émotionnel. Cela regroupe plusieurs notions de motivation comme l’engagement, l’optimisme, l’initiative, l’intention, et la proactivité.

Aucun texte alternatif pour cette image

II- La compétence sociale : la conscience des autres et de la maîtrise des relations

La conscience des autres : C’est l’empathie, la capacité à se mettre à la place de l’autre et détecter par des signaux verbaux et non verbaux son état interne (ses émotions, ses besoins).

La maîtrise des relations : C’est la capacité d’interagir avec les autres. Cela regroupe des compétences comme communiquer efficacement sans créer de conflits, initier le changement, créer des relations de qualité et pérennes, favoriser la coopération, la motivation et la mobilisation pour atteindre un objectif commun.

Réflexions sur ces définitions

Ces définitions selon D.Goleman nous éloignent des premières fonction des émotions liées à notre survie ( attaque, fuite, immobilisme) et évidemment toujours utiles en cas de danger !!!  Ces définitions nous éloignent aussi et de la traditionnelle intelligence basée sur les performances intellectuelles et toujours autant plébiscitée dans notre société française. Une société encore trop vouée au culte du « Diplôme » alors que ce n’est plus vraiment la voie infaillible menant au succès garanti à 100 % !

Attention, je ne dis pas que les diplômes sont inutiles. Ils peuvent servir de bases techniques. Je dis que développer son IE (Intelligence Émotionnelle) est plus qu’un atout aujourd’hui pour celui qui la connaît, qui s’en sert et surtout sait s’en servir correctement !

Ces définitions nous rapprochent d’une intelligence « différente », une intelligence des émotions et leur redonne de la place dans notre monde du travail. Malheureusement, je croise encore beaucoup de personnes pour qui les émotions n’ont pas leur place au travail et qui sont victimes d’une croyance limitante….

Pour aujourd’hui et demain :

Aujourd’hui, continuer à développer des compétences liées à l’intelligence émotionnelle et relationnelle nous rend plus efficaces et plus performants dans nos relations pour créer, innover et atteindre nos objectifs et continuer à avancer ensemble !

 

Vous souhaitez en savoir plus sur vos relations ? Vous pouvez me contacter directement sur contact@alter-l.fr

Article de Lidwine Normand

le 11 mars 2020